Merisier

Prunus avium

 

Le Merisier est un arbre robuste, aussi bien quand il fait partie d'un peuplement forestier homogène qu'en solitaire. Sa tige principale est toujours bien développée ce qui garantit la formation de la cime haute à croissance rapide. Son aire de distribution d'origine est très étendue. Elle va vraisemblablement de la Sibérie occidentale jusqu'au littoral de l'Atlantique et sur les îles britanniques. Au Nord, elle atteint aujourd'hui jusqu'au 61° degré de latitude Nord. Mais, comme dans le cas des autres essences ligneuses fruitières de culture qui accompagnent l'homme depuis déjà des millénaires, nous ne pouvons déterminer avec précision sa véritable aire d'origine. Même les découvertes archéologiques confirment la présence de différents Merisiers en Europe, déjà au Néolithique. Sa distribution aux quatre coins du monde fut assurée par les oiseaux bien avant l'intervention de l'homme.

Les premières traces des cerisiers de culture viennent de l'Asie Mineure de la fin du IV° siècle avant notre ère. Et c'est peut-être depuis cette époque qu'on cultive deux variétés : juliana, avec des cerises à pulpe molle et duracina, avec des cerises à chair ferme. Mais l'ensemble des cerisiers de culture descend d'une espèce sauvage unique, le Merisier (Prunus avium).

Bien que les cerisiers, ainsi que les griottiers, soient des essences ligneuses très proches, quelques traits les différencient : les fleurs des cerisiers qui fleurissent en avril et en mai forment des ombelles qui possèdent, à la base, une ou plusieurs feuilles vertes, tandis que les ombelles des fleurs de griottiers en sont dépourvues. Les feuilles des cerisiers sont tomenteuses en dessous (dans leur jeunesse), tandis que les feuilles des griottierssont glabres, dénudées.

Le Merisier est un arbre à port pyramidal, haut de 20 à 25 m, qui représente une essence ligneuse fruitière ancienne.