Tremble

Populus tremula

 

Le groupe des Trembles se différencie des autres peupliers «blancs» par leurs feuilles sur de longs pétioles qui bougent sans cesse au moindre souffle de vent. L'aire de sa propagation naturelle en Europe est la plus étendue parmi tous les peupliers indigènes d'Europe. A l'exception de l'extrême Sud de l'Espagne, il croît partout jusqu'à dépasser le 70° degré de latitude Nord, aussi bien dans les plaines que dans les montagnes (dans les Alpes, il monte jusqu'à 2000 m), aussi bien dans les milieux secs qu'humides, sur le littoral et dans la puszta hongroise. C'est une essence ligneuse particulièrement résistante, pionnière, qui apparaît, avec les bouleaux et quelques saules, en premier sur les terrains nus, sur les clairières et sur les remblais des voies de communication marquant ainsi le retour progressif de la forêt. Mais c'est une essence ligneuse qui aime la lumière ; dans les peuplements homogènes, elle se retire vers les lisières d'où elle continue son expansion végétative intensive par de nouvelles pousses à partir de ses racines. Elle croît assez rapidement mais, dès l'âge de trente à quarante ans, elle est atteinte par la putréfaction du duramen ce qui la déprécie pour une utilisation pratique. Le Tremble est le dernier des peupliers européens à fleurir à la fin du mois de mars et en avril. Il ne craint pas alors les gelées tardives et produit chaque année assez de graines. Les chatons mâles sont habituellement longs de 10 cm et ils ont des verticilles tomenteux et argentés. Les chatons femelles sont plus courts, les stigmates et les étamines sont rougeâtres.

Le Tremble est un arbre haut de 30 m environ, à cime irrégulière qui forme souvent de larges polycormones. C'est une essence ligneuse pionnière et rustique.